4 techniques pour anticiper les pannes… de disque !

150925-disque-durLa panne de disque dur est l’une des défaillances les plus fréquentes dans les datacenters. Voici les 4 règles d’or pour les éviter.

1/ « Be SMART »
Le système SMART (Self-Monitoring, Analysis, and Reporting Technology) est une technique d’auto-surveillance de nombreux disques durs. Il permet d’obtenir une liste complète d’indicateurs sur le fonctionnement du disque (taux d’erreur de lecture, quantité de secteurs réalloués, température interne…) et ainsi d’évaluer le risque de panne. Ne vous reste plus qu’à prendre les mesures nécessaires avant que la panne ne survienne.

2/ Plus c’est chaud, mieux c’est
Si la température a un impact majeur sur le disque dur, c’est surtout sa variation qui est décisive. Alors que les serveurs étaient traditionnellement maintenus à 20°C, on recommande maintenant une température de 27°C permettant de réaliser d’importantes économies sur le refroidissement.

3/ Trouver le bon partenaire
Tous les disques durs ne peuvent pas assumer la même charge de travail : certains peuvent par exemple supporter jusqu’à 180 To de données par an alors que d’autres supportent des charges plus intensives dépassant les 500 To annuels. Il faut donc trouver et utiliser le disque dur adapté à votre workload

4/ Œuvrer au rythme d’AC/DC (non, rien à voir avec le groupe de musique !)
La quasi-totalité des centres de données sont en courant alternatif, alors que les éléments qui composent le serveur fonctionnent sur courant continu. Ne serait-il pas temps de changer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *