Cegid n’est plus français

220416_CegidL’éditeur lyonnais Cegid, créé il y 33 ans par Jean-Michel Aulas, sera vendu dans les prochains mois à des capitaux américano-anglais.

Changement important pour Cegid, éditeur français de logiciel. L’entreprise, qui célèbre tout juste ses 33 ans, est rachetée par un consortium composé de deux fonds anglo-saxons, l’américain Silver Lake Partners et le britannique AltaOne.

L’offre valorise la société lyonnaise à 580 millions d’euros, selon un communiqué publié par les acquéreurs lundi 18 avril 2016. Le prix proposé représente plus du double du cours de l’action Cegid en début d’année.

L’éditeur de logiciel a misé sur le cloud et les offres SaaS depuis plusieurs années. En bonne santé financière, Cegid Group a réalisé 282,1 millions de chiffre d’affaires en 2015, soit une hausse de 5,8% par rapport à 2014. Une évolution qui explique en partie la multiplication par trois de la capitalisation boursière de l’entreprise en cinq ans.

Preuve de la vitalité du groupe, Jean-Michel Aulas a précisé qu’il conservera sa fonction de président du conseil d’administration, tout comme son bras droit, Patrick Bertrand, qui sera maintenu à la direction générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *