Google Chrome lance son bloqueur

La navigateur Google Chrome a lancé jeudi 15 février, son propre bloqueur de publicités.

Ce qui était autrefois impensable devient une réalité. Ce jeudi 15 février, Google, qui tire l’essentiel de ses revenus de la publicité, a proposé un bloqueur de publicités natif dans Chrome. Avec cet ajout, Google fait un pas important vers des millions d’utilisateurs qui utilisent déjà des bloqueurs publicitaires. Le système proposé sur Chrome ne sera pas aussi radical que celui que l’on trouve sur des extensions comme Adblock – qui bannissent généralement toutes les publicités – mais c’est une avancée majeure, car on parle du navigateur qui domine le Web, sur PC comme sur smartphones. Selon StatCounter, Chrome est utilisé pour consulter 56 % du Web mondial.

Concrètement, seules les publicités jugées envahissantes par la Coalition for Better Ads seront bloquées, que ce soit sur desktop ou sur mobile. Publicités trop grandes, impossibles à fermer, qui suivent le défilement, attente d’un compte à rebours avant de voir le contenu d’une page et pop sur mobiles seront désormais bloqués. Google a également annoncé qu’il n’hésitera pas à bloquer les publicités provenant de sa propre régie ou de ses serveurs si elles étaient contraires aux recommandations.

Pour cela, Google va passer au crible les sites Internet qu’il référence au regard des standards de la coalition. Ceux qui ne les respectent pas seront avertis qu’ils disposent de trente jours pour corriger le tir, sous peine de voir leurs publicités bloquées par Google Chrome. À la place, les visiteurs du site trouveront alors un message expliquant les raisons du blocage. Ils pourront choisir de désactiver le bloqueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *