Le renouveau des bulletins de paies

Depuis janvier 2018, toutes les entreprises de moins de 300 salariés doivent changer leurs bulletins de paies pour adopter une version simplifiée.

 Le déploiement du bulletin de paie clarifié s’est opéré en deux temps. La première étape concernait les entreprises de plus de 300 salariés. Les ETI et les groupes ont procédé au changement en janvier 2017.Dans un second temps, il s’applique aux sociétés de moins de 300 salariés. Le changement de présentation des fiches de paies a pour vocation de simplifier la structure et  clarifier la présentation des cotisations salariales.Jusqu’alors, la fiche de paie était composée d’une longue liste d’opérations associées à une référence chiffrée et aux noms des organismes sociaux (URSSAF, AGIRC, AGFF, …). Cette nomenclature va disparaître au profit de cinq grandes familles : santé, accidents du travail, retraite, famille – sécurité sociale et assurance chômage.

 

Les quatre points importants à retenir sont les suivants :

  • Le changement est obligatoire. Il a été acté au Journal Officiel en février 2016,
  • Les modifications s’appliquent à la forme : le fond et les modes de calculs restent inchangés,
  • Les cotisations sont regroupées par « risques » ce qui favorisera la compréhension des salariés.
  • L’ordre des libellés et leurs noms peuvent différer en fonction du statut de cadre ou de non-cadre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *