Les entreprises toujours plus demandeuses de tablette.

150717_tablettessLa demande entreprise portera le marché mondial des tablettes d’après Forester. Ce dernier estime qu’en 2018, une tablette sur cinq sera acquise par une entreprise, contre 14 % actuellement… et 6 % en 2010.

Dans l’absolu, les volumes de ventes au sein des circuits BtoB n’augmenteraient que modestement sur les trois prochaines années : de 215 millions d’unités en 2015 à 250 millions en 2018. Suffisamment, toutefois, pour différencier le segment pro sur un marché global en quasi-stagnation.

Les statistiques de Forrester ne comprennent que les appareils achetés par des entreprises, qu’ils soient réservés à un employé ou partagés entre plusieurs collaborateurs.

Ceux issus du BYOD (« Bring Your Own Device », qui consiste en l’utilisation de terminaux personnels dans le cadre du travail) ne sont pas pris en compte, alors même que le phénomène est répandu dans certains secteurs comme l’information-communication, où 55 % de ceux qui utilisent une tablette au moins une fois par semaine affirment en être les propriétaires et s’en servir également dans leur vie quotidienne.

D’après Forrester, l’intérêt des tablettes pour remplir certaines tâches n’est pas seulement perçu par les utilisateurs finaux. Les décideurs, qu’ils aient ou non un profil technique, s’y intéressent d’autant plus que les constructeurs font des efforts pour adapter leur portefeuille.

Illustration avec Apple, qui s’est associé à IBM pour développer, dans le cadre du programme Mobilefirst for iOS, plusieurs dizaines d’applications associées à un panel de services en mode cloud et axées sur sur le big data analytique. Mais aussi avec Microsoft, qui pousse les usages professionnels à travers sa lignée Surface Pro et via des partenaires comme Dell. Google n’est pas en reste avec son initiative Android for Work, orientée essentiellement sur la sécurité.

Les trois groupes IT devraient être amenés à se partager le marché des tablettes en entreprise, comme c’est déjà le cas actuellement : selon IDC, 64,6 % des parts reviennent à Google Android ; 22,9 %, à Apple iOS ; 8,4 %, à Microsoft Windows.

1 Commentaire

  1. SNI éditions

    Ce thème n’aura plus de secret pour moi ! merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *