Nokia prend le pouvoir chez Alcatel-Lucent

150417_nokiaLes choses sont claires, il ne s’agit pas d’une fusion entre égaux, mais bien d’une prise de pouvoir du finlandais.

Le nouvel ensemble, dont le siège serait en Finlande, pourrait s’appeler Nokia Corporation. Il devrait être dirigé par les actuels patrons de Nokia : le Finlandais Risto Siilasmaa deviendrait président du conseil d’administration, et Rajeev Suri directeur général. Le conseil d’administration serait composé de neuf ou dix membres, dont trois administrateurs issus d’Alcatel-Lucent.

Les deux groupes vont ainsi constituer un champion européen de l’équipement de réseau de plus de 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un ensemble d’une taille équivalente à celle du suédois Ericsson, le leader du secteur, mais aussi capable de rivaliser avec les équipementiers chinois, comme Huawei ou encore ZTE. La nouvelle entité emploierait quelque 120 000 personnes dans le monde et pourrait profiter du savoir-faire de Nokia dans les réseaux mobiles et de celui d’Alcatel dans le fixe.

Le nouvel ensemble gardera un ancrage fort dans l’Hexagone, assurent les deux groupes. Nokia s’est engagé à maintenir les emplois en France, comme convenu dans le plan Shift déployé depuis 2013. Il veut faire de la France un pilier de sa stratégie R&D, avec la création d’un centre d’excellence dans la 5G, d’un laboratoire dans la cybersécurité ou encore d’un fonds d’investissement de 100 millions d’euros destiné aux start-up.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *