Payer son KFC par reconnaissance faciale, la chine teste le concept

La reconnaissance faciale pourrait très prochainement s’immiscer dans nos vies. Elle permet déjà de débloquer son smartphone, pourrait un jour remplacer les passeports dans les aéroports, et va bientôt devenir le sésame indispensable pour payer ses achats.

Alors que le paiement avec son smartphone commence juste à être disponible dans nos magasins, Alibaba, via Ant Financial, sa filiale spécialiste des paiements, va un cran plus loin dans le recours à la biométrie.

Dès 2015, lors du salon Cebit en Allemagne, le géant chinois de l’e-commerce avait effectué la démonstration d’une technologie de reconnaissance faciale utilisée pour régler en ligne un achat depuis un smartphone.

Deux ans plus tard, Alibaba teste avec les restaurants KFC, le paiement sécurisé par analyse du visage du consommateur dans quelques-uns de ses magasins.
Un client, à condition qu’il dispose d’un compte bancaire chez Alibaba devra se placer devant une borne de commande dotée d’une webcam qui prendra une photo et analysera son visage. Les informations liées à son compte permettent d’effectuer une vérification d’identité. Un clic de confirmation et la saisie (optionnelle) du numéro du téléphone mobile du consommateur, valident le processus.

Alibaba n’est pas totalement pionnier en matière de recours à la reconnaissance faciale pour sécuriser les paiements. MasterCard a testé en 2016 l’authentification du paiement en ligne par smartphone grâce à un selfie du client.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *