Portabilité de nos données : les géants du web s’allient

Google, Microsoft, Twitter et Facebook se sont regroupés autour du projet « Data Transfer Project », une plateforme permettant de transférer facilement ses données personnelles d’un service à un autre.

Le « Règlement général sur la protection des données » (RGPD), entré en vigueur en mai dernier, prévoit, entre autres nouveaux droits pour les internautes, le principe de « portabilité des données ». Mais au-delà de la contrainte réglementaire, la possibilité d’exporter ou de transférer ses données d’un service à un autre est demandée par les utilisateurs, avant tout pour des questions de praticité.

Pour répondre à cette nouvelle réglementation, Google, Microsoft, Twitter et Facebook travaillent ensemble à faciliter la portabilité des données avec le projet « Data Transfer Project ». L’objectif de ce DTP : créer une plateforme de portabilité des données ouverte permettant aux utilisateurs de «déplacer facilement leurs données entre les fournisseurs de services en ligne quand ils le souhaitent». Cela peut être très utile si vous décidez de quitter un service, d’en tester un nouveau, ou simplement de sauvegarder vos données.

Par exemple, transférer des playlists d’un service de streaming musical à un autre, transférer des emails d’une vieille messagerie bientôt fermée à une autre sont quelques-unes des nombreuses utilisations possibles du DTP

Pour cela, les différents services devront accepter le transfert de données entre eux. Toutes les informations d’identification et les données utilisateurs seront chiffrées et une nouvelle clé unique de chiffrement sera générée pour chaque transfert. Data Transfer Project sera chargé de récupérer les données, les convertir et les transférer vers le nouveau site souhaité.
Comme il s’agit d’un produit open source, le code peut être inspecté pour vérifier que les données ne sont pas collectées ou utilisées à des fins de ciblage publicitaire.

Pour le moment, 7 services ont accepté : Google, Microsoft, Twitter, Flickr, Instagram, Remember the Milk (gestionnaire de tâches) et SmugMug (partage d’images et de vidéos).

A noter que cette plateforme est ouverte à toute société ou service voulant y participer. Pour l’instant, le Data transfert project n’en est encore qu’à ses balbutiements, mais un livre blanc peut déjà être consulté : https://datatransferproject.dev/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *